Alimentation : Boire, Boire, Boire…

L’alimentation de quiconque, qu’il fasse ou non du sport, doit être équilibrée. C’est-à-dire composée dans des proportions adéquates d’eau, de sels minéraux, de vitamines, de glucides (sucres ou hydrates de carbone), de protides (protéines) et de lipides (graisses), ces trois dernières substances assurant les besoins énergétiques de chacun, variant de 2.500 à 4.000 calories par jour selon son poids et son degré de sédentarité ou d’activité physique.

On l’aura compris : la matière est complexe, et un diététicien couvrirait plusieurs pages à la décrire. Trois remarques fondamentales cependant : en Belgique, comme dans la plupart des pays industrialisés, on consomme généralement trop peu d’eau (un litre et demi par jour est nécessaire) et, au contraire, trop de graisses dites « saturées » (viandes grasses, charcuterie, etc.) et trop de sucres dits « raffinés » (sucre de table, confiseries, confitures, pâtisseries, etc.), ces excès favorisant les maladies cardio-vasculaires. N’abusez donc pas de ces aliments.

La pratique du jogging intensive, vous imposera un régime alimentaire un peu plus riche en glucides (sucres ou hydrates de carbone), composé non pas d’une grande quantité de sucres « raffinés » à ne consommer que modérément, mais d’un volume un peu supérieur à la moyenne des autres sucres (féculents, pain, pâtes, riz, pommes de terre, légumes verts, fruits).

Régime qui impose lui-même une absorption d’eau encore plus abondante, deux litres par jour au moins, non pas pendant les repas, mais bien entre les repas. Autres conseils : mangez beaucoup de fruits et de légumes, ne négligez pas les laitages, remplacez souvent la viande par le poisson, évitez les viandes grasses, les fritures et les sauces, limitez l’alcool à un quart de litre de vin par repas, prenez un bon petit déjeuner le matin.

 

Les conseils de SPA

Et à l’approche des « 20 km de Bruxelles » ?

Un régime riche en glucides est plus que jamais recommandé dans les trois jours qui précèdent un « 20 kilomètres ».

Ce qui vous permettra d’autant plus facilement, le jour même de l’épreuve de vous limiter à un petit repas très digeste – mais également très glucidique – pris 4 heures avant le départ, afin d’avoir estomac et intestins les plus dégagés possible à l’heure H : pommes de terre (ou riz ou pâtes), 100 grammes maximum de viande maigre (volaille blanche, veau) – pas davantage, car la viande se digère assez lentement -, un fruit (pomme, poire ou orange), du pain et de la confiture ou du miel.

Certains se limitent même à ces derniers aliments, style « petit déjeuner » copieux, jugeant la viande maigre trop longue à digérer. Entre ce repas et le départ, ne mangez plus et buvez régulièrement de l’eau pure, et rien d’autre. Sauf, à une heure du départ si possible, un café sans lait ni sucre (le café vous fera entamer plus tardivement, pendant l’épreuve, votre réserve de glucose, votre principal « carburant », mais le sucre de table est à proscrire à ce moment, car sa digestion provoquera paradoxalement, par un mécanisme compliqué, une baisse de glucose dans le sang).

 

Et pendant l’épreuve ?

Boire, boire, et encore boire… car la déshydratation est le premier ennemi du joggeur. Ne courez jamais plus de cinq kilomètres sans boire l’équivalent d’un grand verre d’eau pure, même sans avoir soif, celle-ci n’apparaissant qu’après le début de la déshydratation et constituant donc un signal trop tardif.

La baisse du taux de glucose dans le sang est l’ennemie du joggeur. Pour la compenser, et prévenir l’hypoglycémie synonyme de « fringale » et de défaillance brutale, consommez de temps à autre en courant (en même temps qu’un ravitaillement en eau pure) une ou deux tablettes de glucose vendues en pharmacie et que vous aurez emportées avec vous, tablettes préférables aux morceaux de sucre de table d’assimilation trop lente.

Une alimentation très riche en glucides dans les trois jours précédant les « 20 km de Bruxelles » rend cependant moins nécessaire ces prises de glucose en course, qui ne deviennent indispensables que sur des kilométrages plus importants (30 kilomètres ou marathon).

Cette année encore, Spa met à votre disposition pas moins de 22 meneurs d’allure, qui vous aideront à garder le bon rythme!
Il est souvent difficile de tenir une allure régulière. C’est pourquoi Spa offre la possibilité de se caler dans la foulée de coureurs confirmés qui ont pour mission de boucler les 20km en un temps défini.
5 temps de référence, allant de 1h20 à 2h15, sont au programme. Les meneurs d’allure Spa sont repérables grâce aux drapeaux de couleurs différentes selon l’objectif choisi.

Vous souhaitez suivre un meneur d’allure Spa? Alors, repérez le drapeau qui correspond à l’objectif que vous vous êtes fixé:

. 1h20: suivez le drapeau bleu
. 1h30: suivez le drapeau rouge
. 1h45: suivez le drapeau vert
. 2h: suivez le drapeau violet
. 2h15: suivez le drapeau orange

Bonne course!

G2017_0733_pacerbord


RUN FOR ZERO 150X150Vous vous préparez aux ‘ 20 km de Bruxelles’?

Voici les recommandations médicales pour en faire un succès. Ces conseils sont prodigués par le Professeur Bastin de l’UCL. Consultez toujours votre médecin en cas de question spécifiques.
Une évaluation médicale formelle préalable est indispensable si :

  • vous êtes en traitement pour une maladie cardiaque, respiratoire, neurologique, diabétique ;
  • vous prenez des médicaments de type antidépresseur, neuroleptique, diurétique, antidiabétique ;
  • vous avez été malade dans les jours qui précèdent la course : fièvre, rhume, pharyngite, bronchite, diarrhée, vomissements ;
  • vous avez plus de 50 ans et ne pratiquez pas régulièrement un sport.

Prévenez le coup de chaleur :

  • évitez l’alcool, le café, toutes les boissons ‘tonifiantes’ ;
  • évitez absolument la prise de substances ‘stimulantes’ : cannabis, LSD, cocaïne, amphétamine, … ;
  • veillez à un sommeil de qualité et quantité suffisantes les 3 jours précédents ;
  • la veille de la course, faites un repas non gras et sans alcool ; préférez une alimentation riche en hydrates de carbone ‘lents’ : pâtes, riz ;
  • pour faciliter l’évaporation de la transpiration, portez une tenue adaptée ; vêtements aérés, amples, respirants.

Une hydratation adaptée est indispensable : avant, pendant, après la course. Elle est basée sur une solution ‘physiologique’ associant l’eau, le sel, le sucre : 1L d’eau + 10 morceaux de sucre + 1 cuillère à thé de sel.

  • dans les 2 heures qui précèdent la course, buvez 500mL ;
  • pendant la course, buvez 250mL toutes les 20 minutes : l’eau sera disponible sur le parcours
  • dans les 6 heures qui suivent la course, buvez 150% de la perte de votre poids (exemple : si vous avez perdu 1kg, buvez 1,5L)

Ecoutez votre organisme pendant la course – arrêtez-vous et demandez de l’aide si :

  • vous ressentez une douleur dans la poitrine ou les bras
  • vous êtes anormalement essoufflé ou épuisé
  • vous avez une sensation de tête vide, une vision floue
  • votre comportement est inhabituel : pleurs, rires, énervements anormaux vous avez des nausées ou vomissements, de la diarrhée

Plan d’entrainement en 14 semaines pour coureur débutant.



Semaine 1

Lundi 4 x 5 min (break 2 min)
Mardi Repos
Mercredi 4 x 5 min (break 2 min)
Jeudi Repos
Vendredi Repos
Samedi 4 x 5 min (break 2 min)
Dimanche Repos

Semaine 2

Lundi 5 x 6 min (break 2 min)
Mardi Repos
Mercredi 5 x 6 min (break 2 min)
Jeudi Repos
Vendredi Repos
Samedi 5 x 6 min (break 2 min)
Dimanche Repos

Semaine 3

Lundi Repos
Mardi 4 x 7,5 min (break 2 min)
Mercredi Repos
Jeudi 4 x 7,5 min (break 2 min)
Vendredi Repos
Samedi 4 x 5 min (break 2 min)
Dimanche 4 x 7,5 min (break 2 min)

Semaine 4

Lundi Repos
Mardi 4 x 10 min (break 1,5 min)
Mercredi Repos
Jeudi 5 x 8 min (break 1,5 min)
Vendredi Repos
Samedi 4 x 10 min (break 1,5 min)
Dimanche 5 x 8 min (break 1,5 min)

Semaine 5

Lundi Repos
Mardi 4 x 11 min (break 1 min)
Mercredi Musculation
Jeudi 5 x 9 min (break 1 min)
Vendredi Repos
Samedi 3 x 15 min (break 1 min)
Dimanche 5 x 9 min (break 1 min)

Semaine 6

Lundi Repos
Mardi 4 x 11 min (break 1 min)
Mercredi Musculation
Jeudi 5 x 9 min (break 1 min)
Vendredi Repos
Samedi 3 x 15 min (break 1 min)
Dimanche 5 x 9 min (break 1 min)

Semaine 7

Lundi Repos
Mardi 2 x 20 min (break 3 min)
Mercredi Musculation
Jeudi 2 x 25 min (break 3 min)
Vendredi Repos
Samedi 3 x 20 min (break 2 min)
Dimanche 30 min

Semaine 8

Lundi Repos
Mardi 1 x 25 min / 1 x 20 min (break 3 min)
Mercredi Musculation
Jeudi 3 x 15 min (break 3 min)
Vendredi Repos
Samedi 60 min
Dimanche 2 x 15 min

Semaine 9

Lundi Repos
Mardi 8 km
Mercredi Musculation
Jeudi 3 x 3 min (break 3 min)
Vendredi Repos
Samedi 75 min
Dimanche 45 min

Semaine 10

Lundi Repos
Mardi 8 km
Mercredi Musculation
Jeudi 2 x 5 min / 2 x 3 min (break 3 min)
Vendredi Repos
Samedi 75 min
Dimanche 45 min

Semaine 11

Lundi Repos
Mardi 10 km
Mercredi Musculation
Jeudi 8 km
Vendredi Repos
Samedi 90 min
Dimanche 30 min

Semaine 12

Lundi Repos
Mardi 10 km
Mercredi Musculation
Jeudi 1 x 2 min / 1 x 3 min / 1 x 4 min (break 3 min)
Vendredi Repos
Samedi 90 min
Dimanche 45 min

Semaine 13

Lundi Repos
Mardi 12 km
Mercredi Musculation
Jeudi 10 min
Vendredi Repos
Samedi 1 h 45
Dimanche 30 min

Semaine 14

Lundi Repos
Mardi 12 km
Mercredi Musculation
Jeudi 1 x 3 min / 1 x 4 min / 1 x 5 min (break 3 min)
Vendredi Repos
Samedi 20 min
Dimanche 20 km de Bruxelles

Plan d’entrainement en 14 semaines pour coureur avancé.

Semaine 1

Lundi 3 x 12 min (break 2 min)
Mardi Repos
Mercredi 3 x 12 min (break 2 min)
Jeudi Musculation
Vendredi Repos
Samedi 3 x 14 min (break 2 min)
Dimanche Repos

Semaine 2

Lundi 3 x 15 min (break 3 min)
Mardi Repos
Mercredi 3 x 20 min (break 3 min)
Jeudi Musculation
Vendredi Repos
Samedi 2 x 25 min (break 2 min)
Dimanche Repos

Semaine 3

Lundi Repos
Mardi 3 x 20 min (break 3 min)
Mercredi Musculation
Jeudi 3 x 15 min (break 3 min)
Vendredi Repos
Samedi 45 min
Dimanche 2 x 15 min (break 2 min)

Semaine 4

Lundi Repos
Mardi 45 min
Mercredi Musculation
Jeudi 2 x 25 min (break 2 min)
Vendredi Repos
Samedi 60 min
Dimanche 2 x 25 min (break 2 min)

Semaine 5

Lundi Repos
Mardi 45 min
Mercredi Musculation
Jeudi 30 min
Vendredi Repos
Samedi 75 min
Dimanche 30 min

Semaine 6

Lundi 60 min
Mardi Repos
Mercredi Musculation
Jeudi 30 min
Vendredi Repos
Samedi 90 min
Dimanche 30 min

Semaine 7

Lundi 45 min
Mardi Repos
Mercredi Musculation
Jeudi 1 h
Vendredi Repos
Samedi 90 min
Dimanche 45 min

Semaine 8

Lundi 45 min
Mardi Repos
Mercredi Musculation
Jeudi 1 h
Vendredi Repos
Samedi 90 min
Dimanche 45 min

Semaine 9

Lundi Musculation
Mardi 1 h
Mercredi 12 km
Jeudi 2 x 2 min / 2 x 3 min (break 2 min)
Vendredi Repos
Samedi 90 min
Dimanche 45 min

Semaine 10

Lundi Musculation
Mardi 45 min
Mercredi 15 km
Jeudi 1 x 1 min / 1 x 2 min / 2 x 3 min / 1 x 2 min / 1 x 1 min (break 1 min)
Vendredi Repos
Samedi 90 min
Dimanche 30 min

Semaine 11

Lundi Musculation
Mardi 45 min
Mercredi 15 km
Jeudi 4 x 3 min (break 2 min)
Vendredi Repos
Samedi 1 h 45 min
Dimanche 30 min

Semaine 12

Lundi Musculation
Mardi 1 h
Mercredi 15 km
Jeudi 2 x 2 min / 2 x 3 min / 2 x 2 min (break 2 min)
Vendredi Repos
Samedi 1 h 45 min
Dimanche 30 min

Semaine 13

Lundi Repos
Mardi 15 min
Mercredi 15 km
Jeudi 6 x 20 sec (break 1 min)
Vendredi Repos
Samedi 1 h 45
Dimanche 30 min

Semaine 14

Lundi Repos
Mardi 1 x 2 min / 1 x 3 min / 1 x 4 min / 1 x 3 min / 1 x 2 min (break 2 min)
Mercredi 75 min
Jeudi 8 x 30 sec
Vendredi 1 h
Samedi 20 min
Dimanche 20 km de Bruxelles

Avant toute séance de jogging ou de musculation

str1

Etirement des épaules

Debout, pieds légèrement écartés, penché vers l’avant et les mains appuyées sur un arbre ou une clôture, au niveau de la poitrine. Laissez tomber la tête et les épaules vers l’avant le plus loin possible en gardant les bras en extension. Tenir de 20 à 30 secondes.

str2

Etirement de la hanche

S’affaisser sur un genou, les mains de chaque côté du pied avant et le genou arrière touchant le sol. Redresser le genou arrière en gardant les hanches dans la position la plus basse possible, de façon à étirer les muscles du devant de la cuisse. Tenir 20 à 30 secondes. Répéter avec l’autre jambe.

str3

Etirement de la hanche

Debout, pieds écartés, position à demi-accroupie. Plier un genou et étendre l’autre jambe sur le côté le plus loin possible, avec appui sur l’intérieur du pied. Etirer au maximum l’intérieur de la cuisse. Tenir cette position 20 secondes et répéter de l’autre côté.

str4

Etirement de la cuisse (quadriceps)

Debout sur une jambe, appui au mur sur une main. Prendre la cheville de la jambe opposée à l’appui et tirer le talon à la fesse, en plaçant la cuisse en ligne avec le corps. Garder le tronc droit. Tenir cette position 20 à 60 secondes. Répéter de l’autre côté.

str5

Etirement des ischio-jambiers de la cuisse

Debout, placer une jambe sur une table ou tout autre appui horizontal de même hauteur et faire face à celui-ci, pied arrière aligné. Etendre la jambe et se baisser vers l’avant en abaissant la tête vers le genou et les mains autour de la cheville. Tenir cette position 20 à 60 secondes. Répéter de l’autre côté.

str6

Etirement du mollet

Debout, face au mur, pieds légèrement écartés et bras tendus vers le mur. Placer un pied en arrière en gardant le genou droit et avancer les hanches vers le mur. Tenir cette position 10 secondes. Plier le genou arrière lentement et continuer en étirant le tendon d’Achille. Tenir cette position 10 secondes. Répéter avec l’autre jambe.

Après toute séance de jogging ou de musculation

str7

Etirement des épaules

Debout, pieds légèrement écartés et les mains jointes à l’arrière du dos. Fléchir le tronc vers l’avant en amenant la tête près des genoux et en éloignant les bras du tronc. Tenir 20 à 30 secondes.

str8

Etirement de la cuisse (quadriceps)

A genoux, assis sur les talons avec le dessus des pieds à plat, placer les mains en arrière des talons, arquer le dos et la tête en levant les hanches aussi haut que possible. Tenir cette position durant 20 secondes.

str9

Etirement des adducteurs de la cuisse

Assis au sol. Placer les plantes des pieds côte à côte et les retenir avec les mains. Tout en gardant les genoux le plus près du sol possible, pencher le tronc doucement vers l’avant.

str10

Etirement des ischio-jambiers de la cuisse

Assis au sol, jambes fléchies et en tenant les pieds avec les mains. Etendre doucement les jambes, tout en retenant les pieds avec les mains.

str11

Etirement du mollet

Debout sur la pointe des pieds sur une marche ou une bordure de trottoir. Tout en mettant tout le poids du corps sur une seule jambe, descendre lentement le talon le plus bas possible.

str12

Etirement des muscles du dos

Couché sur le dos, lever les jambes et les hanches dans les airs (pour appui sur les épaules) en supportant le bassin avec les mains. Abaisser une jambe lentement vers l’arrière pour qu’elle touche le sol ; relever la jambe lentement. Recommencer avec l’autre jambe. Abaisser les deux jambes lentement vers l’arrière pour qu’elles touchent le sol et étendre les bras pour toucher les orteils des mains. Tenir cette position 20 à 60 secondes.